FAQ

Vous avez dit "pèlerinage marin" ?
Côté spirituel ?
Détente et prière ?
Comment sont constitués les équipages ?
Une journée type...
Côté vie à bord...
Côte santé...
Faut-il savoir faire du bateau ?
Le mal de mer ?
Quel est le matériel nécessaire?
La participation financière...
Sur quels bateaux navigue-t-on?
Venir seul?

Vous avez dit "pèlerinage marin" ?
Les propositions "Vie en mer, entrée en prière" mêlent prière et partage au "sport" et à la détente de la navigation. La mer nous invite à réfléchir sur notre foi et notre vie. Le changement d'environnement et la perte de nos repères terrestres est propice à une rencontre personnelle et renouvelée avec Dieu. C'est une occasion d'avancer dans sa foi et sa vie spirituelle. Les croisières se concluent par 24h à terre dans un lieu de recueillement

Côté spirituel ?
Les journées sont ponctuées de prières seul et en commun, de temps de partage, de temps de silence pour prier, réfléchir, discerner. Au cours du séjour, il y a quelques messes, un temps de réconciliation et des temps d'accompagnement spirituel.

Détente et prière ?
"Vie en mer, entrée en prière" allie détente et prière. Détente, car la voile est un sport de plaisir et de sensations. Prière, car cette croisière est un véritable pèlerinage où nous redécouvrons la prière, le partage, la méditation de textes bibliques, l'accompagnement spirituel, la louange, la relecture de sa vie, l'introspection.

Comment sont constitués les équipages ?
Un équipage est constitué d'un skipper, d'un accompagnateur spirituel et de co-équipiers. Dans la mesure du possible, nous essayons de regrouper par tranche d'âge, le cas échéant de séparer les étudiants et les jeunes professionnels. En effet, étudiants et jeunes professionnels ne sont pas confrontés aux mêmes problématiques, même s'il peut être intéressant de se mélanger un peu plus. Nous essayons aussi d'avoir des équipages mixtes et équilibrés en expérience de la voile. Les accompagnateurs spirituels sont des prêtres, des religieux ou des religieuses, et/ou des laïcs de spiritualité ignatienne, dont la mission est d'initier à la prière et au partage. Les skippers sont issus de mouvements divers, mais sont tous bénévoles avec des compétences nautiques avérées. Ils sont en général très engagés dans l'Eglise et le réseau ignatien

Une journée type...
La journée commence par un réveil en musique pour mettre tout le monde de bonne humeur. L'équipage petit-déjeune à bord. Une prière en commun pour l'ensemble des bateaux a lieu sur la plage ou un ponton. Elle se construit autour d'un extrait d'évangile expliqué, d'un topo marin et spirituel sur le thème de la journée, d'un temps de silence pour prier l'évangile, d'une lecture des questions sur lesquelles réfléchir pendant la journée pour alimenter le temps de partage du soir, et de chants. Ensuite, chaque équipage embarque sur son bateau. Au programme : navigation jusqu'au soir, ponctuée de différents temps.  - Le déjeuner, sur le pont si le temps le permet, qui offre souvent un moment de convivialité et de détente très apprécié.  - Deux heures de silence pour soi qui permettent de dormir, lire, admirer le paysage, écrire... et réfléchir aux questions du jour. Ce moment offre à chacun une occasion de s'aérer, de "s'évader" du bateau, en toute intimité.  - Suit une pause goûter, temps de rencontre avec les autres équipiers, ou pourquoi pas seul à seul avec l'accompagnateur spirituel. Parfois on pourra même se baigner à la traîne ou pêcher du poisson !  - En fin d'après-midi, avant l'arrivée au port, on prend un temps de partage en équipage sur le bateau. On évoque les questions du jour et ce que cela a suscité en nous, mais aussi des questions plus matérielles : savoir si tout se passe bien pour chacun, si l'on a quelque chose à dire sur la vie à bord et les relations entre équipiers. Ce temps de partage en toute confiance sert à ce que tout le monde avance tant dans sa réflexion que dans sa vie de communauté.  - La soirée au port est mise à profit pour discuter avec les autres bateaux (apéritif festif de rigueur), pour faire une veillée tous ensemble, pour marcher à terre et découvrir les lieux. Deux événements particuliers ponctuent ce programme.  - Une journée "désert" en milieu de camp, que l'on passera à terre pour prendre du recul sur les premiers jours, prier, se reposer, se baigner, s'isoler, se balader. Un temps d'accompagnement spirituel est prévu, pour aider dans la réflexion sur sa vie et sa démarche de rencontre avec Dieu.  - Une navigation de nuit pour découvrir une autre facette de la mer : la côte éclairée par endroit, le noir et seulement les phares pour se repérer, les voiles blanches des autres bateaux dans l'obscurité, les étoiles, la lune. La nuit est propice aux discussions avec les autres équipiers, aux chants, à la prière, à la louange.

Côté vie à bord...
A bord, l'équipage est divisé en deux équipes, qui se verront confier alternativement des missions différentes. Ainsi, un jour une équipe sera chargée de préparer le déjeuner et nettoyer le bateau, tandis que l'autre sera en charge de la navigation, surtout des manœuvres au départ du port. Toutefois, si quelqu'un veut soudainement faire un gâteau au chocolat alors qu'il n'est pas de quart de cuisine, peu de chance qu'on le lui refuse.

Côte santé...
Aucune condition ou préparation physique particulière n'est demandée, il suffit juste d'être en bonne santé. Il est toutefois demandé d'apporter un certificat médical de non contre-indication aux activités nautiques. En cas d'allergie, il est recommandé de prévenir de quelles sortes d'allergies vous souffrez.

Faut-il savoir faire du bateau ?
S'il n'est pas nécessaire d'avoir déjà pratiqué la voile, il est tout de même évident que le skipper ne peut pas embarquer uniquement avec des débutants. C'est pourquoi nous essayons d'équilibrer les équipages. Ainsi les débutants peuvent apprendre à participer aux manœuvres et à tenir la barre. Les autres peuvent perfectionner leurs connaissances et les plus aguerris peuvent décharger un peu le skipper. Vous embarquez comme équipier : chacun participe aux manœuvres et aux services à bord. Vous acceptez par avance les exigences de la vie sur un bateau : ça bouge, c'est serré, c'est humide ! De plus, la météo, les marées, les courants, conditionnent la navigation et le confort à bord. Bref, c'est une expérience sportive et avec une vie en collectivité.

Le mal de mer ?
Si vous n'êtes jamais monté sur un bateau, aucun moyen de savoir d'avance si vous aurez le mal de mer ou pas. Par ailleurs, selon les conditions météo ou votre forme physique, vous pouvez être plus ou moins sensible au mal de mer. De façon générale, 4 causes principales, connues des marins comme les 4 "F", peuvent favoriser le mal de mer :  - la Faim, nous veillons à bien manger et nous avons le droit de manger ce que l'on veut quand la faim nous tiraille. De plus, les aliments sont frais, nous avons de nouveaux fruits et légumes très régulièrement.  - le Froid, il est indispensable d'avoir un bon équipement et de quoi se couvrir.  - la Frousse, à part se détendre et faire confiance au skipper et aux autres co-équipiers, il n'y a pas de remède miracle.  - la Fatigue, nous veillons à bien respecter les temps de repos et les rythmes de chacun.  Les skippers vous aident à tout faire pour prévenir et soigner le mal de mer. Il est possible de prendre des médicaments préventifs (type Nautamine), mais ceux-ci peuvent provoquer des somnolences. D'autre part, au bout de quelques temps on s'amarine et on devient moins sujet au mal de mer. Il est aussi préférable de sortir au grand air, tenir la barre, regarder le paysage... que de s'enfermer en cabine, dans un espace confiné. Le mal de mer disparaît aussitôt qu'on remet les pieds sur terre et nous y revenons au moins une fois dans la journée

Quel est le matériel nécessaire?
Afin de faire un beau et agréable pèlerinage, mieux vaut être bien équipé. Contre le froid et la pluie, il est indispensable d'avoir des vêtements chauds, une veste de quart, éventuellement pantalon ciré et bonnet (aussi pratique pour ne pas avoir les cheveux dans la figure). Contre le soleil, il faut absolument prévoir un bob, de bonnes lunettes, de la crème solaire, des vêtements légers. De manière générale il faut avoir de bonnes chaussures, confortables, qui tiennent bien aux pieds et qui ne glissent pas. Le temps peut changer très vite et il faut prévoir une tenue pour tous les temps. Il est possible de louer vestes et pantalons de quart. Il est aussi indispensable de venir avec sa Bible et de quoi écrire. Un cahier de réflexion avec les évangiles, les topos marins et des questions de réflexion sont fournis, ainsi qu'un carnet de chants. Il est possible d'apporter des jeux de cartes, des CD, des carnets de chants, des livres pour les temps de silence et de sieste. Pour les instruments de musique, il est préférable de nous consulter avant. En résumé: • Sac de couchage • Vêtements chauds (attention, même en août il fait souvent frais en mer), ciré ou veste étanche (plus efficace qu'un K-Way) • Pas de talons, préférer des chaussures de sport et des bottes ! • Maillot de bains, chapeau et lunettes de soleil, crème solaire... • Bible de poche, carnet de notes, petit sac à dos pour les descentes à terre. • Carnet de chants, instrument (nous consulter : une guitare c'est bien... mais 2 guitares c'est encombrant) • Lampe de poche • Une spécialité culinaire de votre région que nous partagerons tous ensemble le premier soir. Le tout dans un seul sac (valise à proscrire).

La participation financière...
Le prix du voyage comprend la location des bateaux, les frais de port et d'essence, la nourriture et les cahiers de réflexions et de chants. Le montant de la participation est calculé au plus juste. Le prix est donné à titre indicatif, il est toujours possible de donner plus. Il est aussi possible de payer en plusieurs fois en échelonnant les échéances sur l'année, ou de demander de l'aide (nous avons une caisse de solidarité). Reste à la charge du pèlerin le transport aller-retour entre son domicile et le lieu du camp

Sur quels bateaux navigue-t-on?
Les bateaux sont loués à des professionnels de la voile et sont donc en très bon état. Nous choisissons des modèles plutôt sportifs du type First 36.7 (8 couchettes, 11m) mais bien équipés avec le confort de base (couchettes, cuisine, toilettes..

Venir seul?
Il est possible de venir avec des amis, mais aussi de venir seul. En effet, ce pèlerinage s'inscrit dans un désir de partage et de prière. Ainsi venir avec des amis peut être parfois troublant car le partage vécu en pèlerinage est différent du partage vécu en vacances. A vous de juger ce qui vous semble le mieux pour vous ! La vie de communauté sur le bateau sera aussi propice à tisser des liens nouveaux.